En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRA ASTREDHOR http://www.chambre-agriculture06.fr Logo Astredhor Méditerranée Logo Lycée Horticole Antibes logo partenaire

Présentation de l'Unité Mixte Technologique FioriMed

Nourrir et Loger

L'emploi de plantes de bio-contrôle (Parolin et al., 2014) peut permettre dans certaines circonstances d’accroitre la lutte contre les ravageurs (Warfe et les Bermudes, 2004). Un accroissement de la diversité fonctionnelle des plantes est connu pour augmenter les micro-habitats pour les organismes bénéfiques (Tylianakis et Romo, 2010). Certaines plantes peuvent fournir des aliments de remplacement et un abri pour certains auxiliaires tels les acariens prédateurs (Pratt & Croft 2000 ; Skirvin & Fenlon 2001). Ce type de plante dites ‘’plante banque’’ permet un habitat propice à la reproduction des auxiliaires et ainsi permet une lutte et une répression des ravageurs à long terme (Frank 2010, Huang et al., 2011). L’étude de l’effet de plantes différentes sur les populations d’auxiliaires pour le contrôle de l’acarien rouge Tetranychus urticae, montre que les plantes avec domatia contribuent à une augmentation de l’arthropode utile et une diminution du ravageur étudié (Parolin et al., 2015).

Dans le cadre du suivi d’une protection biologique intégrée spontanée en culture de roses fleurs coupées, il a été constaté une augmentation de parasitoïdes simultanément avec une baisse d’aleurodes du tabac Bemisia tabaci. L’identification des espèces agents de contrôle et des pollens ingérés par celles-ci révèle que l’apport régulier de pollen aurait changé l’équilibre biologique en faveur de la faune utile.

Cette hypothèse technique doit être confirmée sur cultures florales et sur cultures de plantes en pot, sujettes aux attaques du Bemisia tabaci et pose plusieurs questions :

Le saupoudrage régulier de pollen Typha latifolia (Nutrimite®) contribue-t-il au maintien voire à l’abondance d’une population de parasitoïdes indigènes favorable ?

Le Typha latifolia préconisé comme nourriture pour les phytoseiides est-il favorable au maintien et à l’augmentation d’acariens prédateurs de type IV tels que Amblyseius swirskii, Euseius gallicus, voire de phytoseiides de type III moindre consommateurs de pollen (Neoseiulus cucumeris) ?

Par ailleurs, sur diverses cultures horticoles, ces agents de lutte biologique présentent un intérêt majeur dans le contrôle du Thrips, lui aussi consommateur de pollen. L’apport de pollen supplémentaire ne risque t il pas de favoriser aussi les ravageurs ?

Les acteurs de l’UMT FioriMed s’intéresseront à étayer et à argumenter l’emploi de pollen dans la panoplie de la PIC en répondant à ces questions.